Les Membres
Les Fouilles
CETREP
Spéléo / Bio
Championnat de tir
Publications
Les Conférences
entete

CETREP Feu Silex Poterie Polissage Sparterie Peaux

La poterie

A côté de récipients confectionnés en d’autres matières (sparterie, utilisation de récipients naturels – calebasses – bois évidés,…), dès le néolithique ancien – civilisation de la céramique rubanée, les hommes ont produit des vases de formes, de dimensions fort diverses, chaque culture ayant les siennes.

Actuellement, des chercheurs du CETREP travaillent sur un programme essentiellement axé sur la céramique néolithique rubanée.

Les poteries sont réalisées en terres argileuses auxquelles on ajoute diverses matières (des dégraissants) afin de donner à la terre travaillée des potentialités physiques de rétraction au séchage et de dilatation à la cuisson. D’une culture à l’autre, d’un vase à l’autre, ces dégraissants sont fort variables en nature, quantité, grosseur. Dans certains vases, ces mêmes caractéristiques peuvent changer d’un tesson à l’autre au sein d’un même récipient.

Aujourd’hui, les techniques de façonnage de ces vases préhistoriques sont bien connues : travail dans la masse, montage par colombins ou bandeaux. De même, la technologie et la grammaire du décor ont déjà maintes fois été analysées et ont fait l’objet de nombreuses publications.

Le travail réside dans la recherche bibliographique, l’étude des documents provenant des fouilles, l’expérimentation, le recours aux sciences annexes à l’archéologie.

Outre l’origine des terres utilisées par les potiers ou les potières de cette époque, l’objectif de la présente recherche est d’essayer de cerner les problématiques suivantes : y a-t-il eu des zones privilégiées de production à côté desquelles subsistait une production locale propre à chaque entité villageoise ? Quelle(s) terre(s) étai(en)t utilisée(s) dans chacun de ces cas de figure et où se la/les procuraient-ils ? Y a-t-il un lien à faire entre les techniques de montage et de cuisson et les terres utilisées ? Existe-t-il des marqueurs spécifiques aux zones géographiques d’implantations énoncées par Seret (dégraissants, type de terre) ?


Quelques échantillons de terres

L’aspect utilisation n’est pas perdu de vue : l’équipe tentera de réaliser et de critiquer divers modes de suspension, des utilisations potentielles en fonction des formes, des volumes et des résultats provenant des analyses des documents archéologiques.



Quelques pots après cuisson

Toute personne désireuse de collaborer à cette recherche est la bienvenue.

Support bibliographique de l’expérimentation :

ARNAL G.B., 1978. La céramique préhistorique, Archéologia 119 : 21-33

ARNAL G.B., 1980. Reconstitution des céramiques préhistoriques, Dossiers de l’Archéologie 46 : 52-57.

GOSSELAIN O.P., VAN BERG P.L., 1991-92. Style, individualité et taxonomie chez les potières Bafia du Cameroun. Bulletin du Centre genevois d’Anthropologie 3 : 99 – 114.

CONSTANTIN Cl., COURTOIS L.C., 1985. Le matériau céramique comme caractéristique culturelle , l’exemple du dégraissant pendant le néolithique dans le bassin parisien, Documents et Travaux de l’Institut géologique Albert de Lapparent, 9 : 19 – 26.

VAN BERG P.L., 1982. Structuration des décors néolithiques anciens en Belgique, Notae praehistoricae, 2 : 117 – 120.

VAN BERG P.L., 1987. Rubané récent de Hesbaye : signatures récurrentes de maîtres potiers. , Bulletin de la Société royale belge d’Anthropologie et de Préhistoire 98, 197 – 222.

VAN BERG P.L., 1989. Calcul de la capacité des vases rubanés : intégration et extrapolation , Bulletin de la Société royale belge d’Anthropologie et de Préhistoire 100, 173 - 183.

WALLAERT-PETRE Hélène,1998. Femmes d’argile. Catalogue de l’exposition.

WALLAERT-PETRE Hélène,.(sous presse) Potières et apprenties potières Vere du Cameroun : approche des styles technologiques par l’analyse des contextes sociaux, le dépouillement de la chaîne opératoire et des processus d’apprentissage.

WALLAERT-PETRE Hélène, (sous presse). Cameroun : Ethno-archéologie et apprentissage de la poterie.

MONTAGU Jean, , Les secrets de fabrication des céramiques antiques. Saint Vallier

LICKA Milan, , Résultats d’expériences relatives à la cuisson de la céramique préhistorique dans différents types de structures de cuisson et de fours : première étape.

VELDE Bruce, .., Identification des sources de l’argile dans les céramiques.

VIVIEN Daniel, 1977. La poterie. Ed. Solarama, Paris.

DGTALP, 1998. Méthodes d’analyses de la terre cuite. Journée de réflexion. Ocquier, 28 novembre.

Les Chercheurs de la Wallonie © 2006