Les Membres
Les Fouilles
CETREP
Spéléo / Bio
Championnat de tir
Publications
Les Conférences
entete

LES CHERCHEURS DE LA WALLONIE RACONTENT LEUR HISTOIRE.

 

Texte de Jules HAECK, François TROMME, Victor CONTENT.

Le petit "musée" des Chercheurs de la Wallonie, à Ramioul, abrite dans un garage et une annexe, faute de bâtiment décent, la deuxième collection belge d'archéologie préhistorique (la première étant celle des Musées nationaux d'Histoire naturelle de Bruxelles) et possède, en plus des 50.000 documents archéologiques, une bibliothèque spécialisée digne des plus savantes institutions.

(Cfr. P. WIGNY, Ministre de la Culture française, PLAN QUINQUENNAL DE POLITIQUE CULTURELLE, 1968, Livre II, page 89)

1906 : Découverte de la grotte de Rosée

Doudou et A. Vandebosch découvrent la grotte de Rosée. Cette grotte, cavité remarquable, fait l’objet d’une présentation à Paris par E. Van den Broeck.

1907 : Création de la société

Le 5 juin, un groupe de chercheurs wallons, désireux de protéger et d'officialiser leurs recherches et découvertes, décident de fonder une société : Les Chercheurs de la Wallonie, Société Belge de Spéléologie et de Préhistoire. Leur local se situe au café de la Tempérance à Seraing.

1908 : Découverte de l’ossuaire néolithique de Ramioul

1911 : Premier Musée et découverte de la grotte de Ramioul

Le titre de la société est modifié et devient : Société Belge d'Etudes Géologiques et Archéologiques " LES CHERCHEURS DE LA WALLONIE ". L'idée est d'établir à Seraing un Musée d'Histoire naturelle et d'Archéologie, dont une section serait réservée à la société.
La faille qui donne accès à la Grotte de Ramioul est explorée pour la première fois.

1912 : Déménagement du siège de la Société

La Société change de local et s'installe à l'Hôtel des Ardennes, toujours à Seraing.

1914 : Installation à la « Villa Ma Jeannette »

Les Chercheurs émigrent, non loin de la Grotte de Ramioul, dans un local baptisé pompeusement " Villa Ma Jeannette".

1918 : Ouverture du Musée de Seraing et percement d’une entrée vers le réseau moyen de la grotte de Ramioul

Malgré la guerre, le Musée de Seraing est ouvert à la Bibliothèque Centrale. Les Chercheurs de la Wallonie peuvent ainsi présenter avantageusement leurs découvertes et notamment la sépulture néolithique de la Grotte de Ramioul.
Les membres de la Société réalisent la jonction entre les niveaux supérieur et moyen de la grotte par la fouille d’un gisement ossifère. Ils percent une entrée directe vers le réseau moyen de la grotte.

1926 : Inauguration du Musée de Seraing

Après bien des pérégrinations, le Musée de Seraing arrive dans l'ancien Lycée de la place Saint-Eloy où les collections des Chercheurs de la Wallonie figurent en bonne place et résument en fait l'historique de la Société depuis les deux dernières décades.
C’est le premier août que le Musée est inauguré officiellement.

1928 : Ouverture au public d’un des plus anciens sites touristiques.

L’électrification de la grotte de Ramioul et l’aménagement d’une passerelle.

1931: Premier Musée des Chercheurs de la Wallonie

Suite à l'importance grandissante de leurs collections, Les Chercheurs de la Wallonie transforment à Ramioul une ancienne forge en Musée, digne complément de celui de Seraing. Il devient le centre d'activités de la Société. La très riche bibliothèque y est installée, ainsi que les collections de Préhistoire, Paléontologie, Minéralogie et Spéléologie, abritées dans deux grands meubles en bois bien conçus. Ils conservent ainsi toutes les découvertes faites dans la région par les membres de la Société, contribuant de cette façon à la mise en valeur d'un riche patrimoine local.

1933 : Découverte du gisement paléolithique d’Engihoul

1938 : Classement de la grotte de Ramioul

1940 : Sauvetage des collections

Le début de la seconde guerre mondiale voit la dispersion des collections du Musée de Seraing. Celles de préhistoire des Chercheurs de la Wallonie sont rangées soigneusement dans des urnes électorales et enfouies sous l'accumulation des cendrées de la chaufferie du Lycée.
Six ans plus tard, elles seront récupérées et, après avoir été hébergées chez un de nos membres, elles seront ramenées à Ramioul, qui devient le seul Musée des Chercheurs de la Wallonie.

1953 : Agrandissement du Musée des Chercheurs

Après décision du Comité, le local de Ramioul devenu trop exigu est agrandi grâce au courage, à la ténacité et au travail bénévole des membres les plus dévoués.

1955 : Découverte de l'étage inférieur de la grotte de Ramioul et aménagement du Musée

Les collections archéologiques occupent la nouvelle salle, les documents sont classés chronologiquement; celles de minéralogie et paléontologie occupent l'entièreté des vitrines initiales. La bibliothèque, sans cesse plus volumineuse, est également agrandie.

1957 : Inauguration officielle du Musée de Ramioul et découverte du réseau inférieur de la grotte de Ramioul

Découverte du réseau inférieur de la grotte de Ramioul
A l'occasion des manifestations marquant le cinquantenaire de la Société, Monsieur SERE, bourgmestre d'Ivoz-Ramet, inaugure officiellement le Musée de Ramioul.

1961 : Le laboratoire de biologie souterraine

Un laboratoire de biospéléologie est aménagé dans la grotte de Ramioul, il est le seul organisme de Belgique à effectuer et à publier des études dans ce domaine.

1962 : Opération survie dans la grotte de Ramioul

C’est la première opération de survie menée en Europe : sept jeunes volontaires sont restés dans la région inférieure de la grotte de Ramioul durant 15 jours.

1970 : Achat de la propriété Delvaux

Un grand pas vient d'être franchi : de commun accord, l'Administration Communale d'Ivoz-Ramet et le Ministère de la Culture française, Service du Patrimoine culturel, achètent, à proximité de la Grotte, l'ancienne propriété DELVAUX pour la mettre à notre disposition après aménagement en Musée.

1975 : Le fond Delhez : une collection de biospéléologie unique

Afin de pallier le cruel manque de place dont nous souffrons dans notre Musée de Ramioul et grâce à l'aide qui nous a été accordée par l'Administration Communale de Saint-Georges et la Société locale "L'UNION", nous inaugurons le 27 décembre à Stockay-St-Geoges, une salle d'étude pour la biospéléologie, salle dans laquelle est conservé et mis en valeur l'important don qui nous fut fait par notre collègue, feu François DELHEZ : ses collections d'animaux cavernicoles, qui sont parmi les plus complètes d'Europe, ainsi que son importante bibliothèque scientifique spécialisée.

1977 : Classement des grottes Lyell et Rosée

1986 : Inauguration du Musée de la préhistoire en Wallonie

Après plusieurs années de patience, suite aux accords conclus entre l'Administration Communale de Flémalle et le Service du Patrimoine culturel, les travaux se terminent et permettent de mettre en valeur la deuxième collection belge d'Archéologie Préhistorique, patrimoine entièrement wallon, dont notre Société est légitimement fière.

1987 : Protection définitive de la grotte de Ramioul

Une convention est signée entre l’Administration Communale de Flémalle, la Société Carmeuse et les Chercheurs de la Wallonie afin de définir les mesures de protection visant à la sauvegarde de ce patrimoine classé.

1989 : Engagement d’un assistant scientifique

Monsieur Fernand COLLIN, licencié en Histoire de l’Art et Archéologie, est engagé comme assistant scientifique. Il a pour mission de mettre en valeur et d’animer nos collections.

1991 : Découverte d’alunières et création du Préhistosite

La protection de la Grotte de Ramioul impose à la S.A. Carmeuse, exploitante du calcaire, la création d'une voie industrielle de contournement du site classé. Les travaux mettent au jour plusieurs grottes ainsi que des puits et galeries d'alunières qui ont été relevées et fouillées en urgence.
L'engagement pour l'extension du Musée et la création du Préhistosite est accordé par le FEDER, la Communauté française, la Région Wallonne, la SPI et l'Administration Communale de Flémalle.

1994 : Inauguration du Préhistosite

Première valorisation de la présentation de nos collections.

1995 : Engagement d’une équipe de fouille

Suite à des accords et une subvention de la Région wallonne une équipe de fouilles de sauvetage en Hesbaye liégeoise est installée aux Chercheurs de la Wallonie.

1999 : Aménagement d’une alunière et cession du massif Lyell Rosée

Avec l'aide financière de l'A.R.R.A., d’un engin de Carmeuse et de nos bénévoles, un des puits de l'alunière de Ramioul a été de nouveau dégagé et sécurisé afin de permettre un accès plus aisé pour les futurs travaux de déblaiement de la galerie et l’étude de la faune cavernicole.
Pour le franc symbolique, la Société Carmeuse cède aux Chercheurs de la Wallonie le massif rocheux qui contient les grottes de Rosée et Lyell.

2000 : Aménagement du centre de documentation

Les Chercheurs aménagent un nouveau centre de lecture et de documentation ainsi que la bibliothèque.

2001 : Inauguration des nouvelles infrastructures touristiques

2003 : Découverte de la grotte Nicole

Cette grotte est une galerie qui constitue une importante prolongation de l’étage inférieur de la grotte de Ramioul.

2004 : Nouvelle présentation des collections

Une nouvelle scénographie permet de mieux valoriser nos collections exposées dans le Musée de la préhistoire en Wallonie au Préhistosite de Ramioul.

 

 

Les Chercheurs de la Wallonie © 2006